Petites remarques sur le confinement.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. c’est une jungle qui s’est accélérée cher Robert. La lenteur j’en suis bien d’accord, je partage totalement ton point de vue. Mais je n’oublie pas que l’accélération insupportable que nous vivons est due à la publicité à la manière absurde de nous faire consommer, à l’accélération industrielle depuis1750, la musique dite à la mode dit le rythme effarant de cette précipitation, les publicités à Portet sur Garonne où mes parents ont vécu m’effaraient de laideur et surtout leur rythme m’a toujours stupéfié quand on arrivait par l’autoroute. C’est le mode de production des marchandises qui nous fait marchandise (consommateur si l’on veut ). Regarde comme le diapason en trois siècles à monté, on dirait les immeubles des mégalopoles. L’impression demeure d’une précipitation que tu décris très bien. ils nous rendent fous à vouloir faire de nous des consommateurs. Et là la pauvre misérable épidémie, pandémie (si l’on veut être pédant ), ressemble à un retour du refoulé. T’as voulu voir Vierzon et on a vu Vierzon chantait de plus en plus vite Brel. Chanson absurde qui ressemble au rythme du métro où l’on subit tout et à un moment on en a marre et la bénédiction vient de la nature qui se rebelle. On n’y peut rien. c’est la jungle qui gouverne, c’est bon pour les animaux c’est bon pour les humains. le plus fort le plus malin y’a -t-il une autre loi que la force. Et à la fin c’est subir qui dit la loi. Il n’y aura pas d’un autre monde après le confinement. Car c’est cela qui traîne. On croit à la parousie. On aura au mieux la jalousie: les riches et les pauvres. Merci pour cette rêverie sur l’ennui, à bientôt cher Robert.

  2. bonis dit :

    Peut on encore vivre en Homme Libre dans la prison polymorphe du MARCHé…
    Confinement = exacerbation des manques, sollicitation des manques via les écrans , les « réseaux sociaux » ….du VIRTUEL ..utopiste celui qui voit dans l’expérience de l’ennui la possibilité de revenir à soi vers soi et donc vers la sincérité…
    Les technologies et es pseudo sciences qui ont pour MISSION ( car c’est le business qui dirige …) de nous soumettre à l’AI …aux algorythmes de la marchandisation de TOUT ..car QUE reste t-il aujourdh’ui qui résiste encore à la MARCHANDISATION cad à sustituer une relation spontanée, libre, de coeur ou de fantaise par une relation INTERESSEE………………….? où sont les lieux de RESISTANCE ? Notre imaginaire n’est il pas colonisé donc détruit par le flux continu d’images ..de symboles de propositions TOUTES intéréssées ….notre imaginaire peut il encore imaginer LIBREMENT spontanèment ….Nous vivons sous INFLUENCE …même consentie et incubée depuis…..toujours mais les moyens ou technologies de ce conditionnement ne laissent plus aucun espace pour le LIBRE ARBITRE et l’autodétermination. Nous sommes sous le régime de l’utilitarisme « heureux  » qui seul légitime le droit de consommer plus donc d’EXISTER PLUS dans ce monde de barbares zombies………..alors qui pour se laisser caresser par la douceur de l’ENNUI ou de la slow LIFE ? qui pour apprécier le temps perdu du confinement ? La réponse dans les prochains mois mais je crains que cette bulle de déconfinement au marché ..ne soit dramatiquement dévoyée en opportunités de vendre de la PEUR …et le cloisonnement toujours plus segmenté ‘utile » du cerveau…ou de ce qu’il en reste.

    « Une société est perdue quand la peur de la mort……………….l’amour de la liberté »
    merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *